C’est quoi la dissipation d’énergie mécanique ?

La mécanique est une branche de la physique qui est à l’origine de nombreuses recherches et d’inventions. Ce domaine particulier de la physique étudie généralement les mouvements et les forces qui régissent un corps dans un système dynamique. L’application de la mécanique a connu un grand essor également dans le domaine technique et dans la construction où la physique appliquée dévoile son évidence. Parmi les actions mécaniques qui puissent exister, la dissipation de l’énergie mécanique est l’un de phénomène qui intéresse les curiosités intellectuelles. De quoi ce phénomène s’agit-il ?

Définition

Parmi les phénomènes mécaniques, il existe deux énergies qui sont produites. La première est celle de l’énergie potentielle qui s’obtient à partir des forces qui tiennent un corps en équilibre comme la gravité. La deuxième énergie à son tour est produite à partir d’un corps en mouvement ou ce que l’on appelle l’énergie cinétique. Les deux phénomènes combinés qui résultent de ces énergies définissent l’énergie mécanique.

Dans un phénomène mécanique, un corps en mouvement fait perdre une énergie que celui-ci n’utilise pas suite à un frottement ou à un obstacle. Selon le cas, le frottement est peut-être dû soit par la résistance de l’air en cas de chute libre soit par le contact avec le plan. Cette énergie en question est transformée en chaleur. C’est ce Phénomène qui s’appelle la dissipation d’énergie mécanique. Cette dissipation d’énergie s’applique à tout corps tangible, mais également aux nucléons et aux particules comme le cas dans l’électricité.

Application

Nombreuses sont les disciplines scientifiques tierces qui s’intéressent à la dissipation d’énergie mécanique. Il s’agit dans tous les cas d’une recherche pour une physique appliquée comme les études destinées pour un objectif spécifique. Lors d’une dissipation d’énergie en effet, il existe deux cas possibles. Le premier concerne cette obligation de dissipation d’énergie que l’on peut récupérer pour ensuite exploiter pour des fins utiles. Ce cas est constaté par exemple dans le système de résistance utilisé pour les fours à cuisson électrique. Le second concerne surtout dans le domaine plus particulier de la recherche scientifique appliquée. La tendance la plus en vogue est celle dans la nanotechnologie.

Un exemple concret : le dissipateur thermique

Un dispositif très utilisé dans le domaine industriel, le dissipateur thermique est conçu pour évacuer les pertes dégagées lors d’un phénomène de dissipation d’énergie transformée en chaleur dans un système dynamique. Ce dispositif est utilisé pour le refroidissement d’un processeur d’un ordinateur par exemple pour éliminer les chaleurs dissipées et également dans le radiateur d’une automobile. Il est conçu comme étant une mesure thermale pour équilibrer la température optimale pour un bon fonctionnement d’un mécanisme. Un dissipateur thermique est également utilisé dans les travaux de construction comme le système d’isolation thermique et la climatisation dans une maison pour régler la température.

Quel est le rôle du service Recherche & Développement dans une société de travaux ?
Quelles sont les dernières innovations dans le secteur du bâtiment ?